Les Oubliés 1945, un roman choc

Un livre, un voyage… Certaines histoires demandent du courage pour les lire.

Il y a des livres qui se lisent aisément, on y entre en confiance, sachant que l’histoire qu’il raconte va nous faire du bien ou du moins, ne pas heurter nos valeurs, notre sensibilité ou mettre à rude épreuve notre ouverture d’esprit quant à la lecture, se résumant à du feel good ou des happy ends. Et c’est tant mieux, que l’on sache ce qui nous fait du bien, ce dont on a besoin à tel moment de notre vie est même salutaire. Ça permet de nous réaliser avec assurance, d’affirmer nos besoins et de consolider notre état d’esprit.

Et puis il y a des livres, et c’est sans la moindre prétention que je dis cela, des bouquins qui demandent plus d’effort voire du courage, qui peuvent nous déranger et rendre inconfortable la lecture, nous faire sentir mal à l’aise. Par son sujet le plus souvent, ou par une fin que l’on aurait voulue plus heureuse.

Maintenant que vous me connaissez un peu mieux, vous savez que j’apprécie tous les genres et aime m’échapper de temps à autre de la pure romance, pour explorer d’autres mondes. Ce qui m’amène à l’essence même de ce post, et à ces livres plus « lourds », usant de l’atmosphère comme d’un personnage et nous emportant dans un voyage duquel l’on ne reviendra pas indemne. Même chose pour le cinéma, d’ailleurs. Et puisque j’en parle, le livre dont je vous parle ici a été le projet d’un moyen métrage, qui malheureusement n’a pas abouti pour des changements de vie personnels me concernant ainsi que la réalisatrice. Mais l’expérience fut riche, puisqu’on est allé loin dans ce projet fou, que nous avons écrit le scénario ainsi que le story-board.  Ce scénario est là, sur mon disque dur et ne demande qu’à faire vivre cette histoire sur grand écran pour les personnes qui seraient intéressées.

Mais revenons à ce roman qui sort le 24 mars « Les Oubliés 1945 », et son sujet délicat qui va certainement en refroidir plus d’un, mais qui est nécessaire à mon humble avis. Les 3600 lecteurs qui l’avaient découvert dans sa première version sur une plateforme gratuite me l’ont prouvé, par leurs réactions et leur surprise quant à l’existence de tels camps lors de la 2ème guerre mondiale.

Ce livre est un peu comme un trip, le personnage principal étant il faut bien le dire, l’ambiance suffocante et le huis clos qui en découle. Il nous emporte dans les méandres de ce que sait faire de pire, l’être humain lors de périodes telles que celle-là. Cette histoire, bien que pure fiction, si elle ne fait pas dans le voyeurisme se veut avoir quelques scènes démontrant toute l’horreur de tels camps et la cruauté dont ont usé les SS envers les homosexuels. Horreur, que je n’ai pas eu besoin de sortir de mon imaginaire, la réalité dépassant de loin la fiction. Il est intéressant, je pense, et nécessaire de faire son travail de mémoire comme je l’écris dans la « note auteur » que je vous conseille de bien lire avant d’entrer dans ce livre. Beaucoup d’éléments y sont précisés et c’est un bon moyen d’appréhender plus sereinement cette histoire avec des éléments qui aideront à se situer, le temps, n’ayant plus vraiment d’importance dans ce récit qui se veut également fantastique.

Toutefois, je rassure celles et ceux qui auraient peur de tomber sur un livre de Maxime Chatamm, ce n’est pas du tout le même genre. Ce n’est pas gore. Et puis, dénoncer ce pan de l’histoire, aussi laid soit-il, ne m’a pas empêché de scruter la vie amoureuse des personnages. Trois belles histoires d’amour brèves et intenses sont au rendez-vous, parce que l’amour gagnera toujours.

Je voulais juste que tout soit bien clair pour celles et ceux qui auront adoré mes livres MM, afin que toutes et tous sachent ou ils mettent les pieds. Mais découvrir d’autres univers littéraires d’un auteur, s’essayer à un genre qui n’est pas forcément le nôtre peut révéler quelques fois des émotions que nous ne soupçonnions pas forcément, et apporter des zones de nous-mêmes que nous n’aurions jamais augurées.

Maintenant que tout est dit, je vous attends pour ce voyage prenant et mouvementé. N’hésitez pas à aller voir sur le net ou dans les livres ( il y en a peu sur le sujet), les noms qui, s’ils sont vrais pour bcp de SS dans ce roman, ne sont pas forcément utilisés dans le contexte original de leur existence.

J’espère que vous apprécierez mon éclectisme et s’il y a des profs, dans les lectrices/eurs, n’hésitez pas à faire part de ce livre en classe ou me contacter.

Bonne lecture et belle découverte…

Extrait gratuit en version PDF :

Profitez de l’offre de lancement à 2,99€ jusqu’au 24 mars. Clic sur le lien ci-dessus pour précommander.

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :