La naissance des commentaires

Au commencement arrivèrent les nouvelles technologies

Ah ! les commentaires tant attendus sur amazon… Quel auteur n’en rêve pas ? Quel auteur n’attend pas avec impatience le premier com. sur son livre ou son travail d’écriture ? Quel auteur n’est pas affecté par une étoile sans la moindre explication ? Quel auteur arrive à s’en tartir au point de voler au-dessus de cette mêlée bien fragile en vérité ?

Vous allez découvrir différents posts que je vais publier sur le sujet. Pour aider en premier lieu les auteurs, mais également celles et ceux qui pour une raison leur étant propre, se sentent tout puissants en infligeant un cinglant revers à un auteur, ou au contraire un magnifique requiem pour remercier ce bon moment de lecture.

Mais commençons par le début.

Un commentaire ça sert à quoi, si ce n’est vous faire gagner quelques places dans l’algorithme de google ou d’amazon ? Et quel est vraiment le rôle qu’il peut jouer dans l’avenir d’un livre ? Pour ne parler que des plateformes ici… car bien évidemment, un retour sur notre travail est aussi et je l’espère pour tous les auteurs, surtout attendu, parce que cela peut valoriser nos efforts et notre implication dans tel ou tel projet d’écriture. Mais il n’y a pas qu’amazon bien sûr, les plus beaux étant souvent reçus en MP ou par mail. Ce ne sont donc pas ces derniers que nous allons parler ici mais bien de ceux qui comptent aux yeux de cette technologie qui peut être radicale, suivant les situations. Mais avant, peut-être faut-il se poser la question de savoir comment sont arrivés les commentaires dans nos vies ?

Attachons-nous ici à cette dernière question et l’impact de ce nouveau mode de fonctionnement car vous allez voir que c’est une machine extrêmement bien pensée et très bien huilée.

Il faut, je pense, tenter de vous projeter un peu en arrière, à l’époque où il n’y avait pas tout ça. Pas de FB ni Tweetou et encore moins TikTik j’te balance mon boule et fais risette… À l’époque où les portables n’étaient pas légion et/ou les gens communiquaient encore vraiment entre eux. Vous savez, face à face et en chair et en os. Pas par des invectives virtuelles et cachées derrière des pseudos aussi ridicules que pathétiques. L’époque, et elle n’est pas si éloignée qu’il y paraît, ou lorsqu’on avait quelque chose à dire à quelqu’un, on allait vers lui et on s’expliquait. L’époque ou regarder dans les yeux quelqu’un n’était pas ressentie comme un défi ou une menace, mais juste une confirmation et un ajustement de ce que l’on pressentait.

Vous me direz, ça fait bcp de ressenti et peut-être n’était-ce pas forcément plus fiable que la manière de s’exprimer d’aujourd’hui ?

Peut-être, mais au moins il y avait un élément que personne ne pourra contester ici, c’est que dans tous les cas de figure, le fait de se retrouver face à quelqu’un de physique, si ça n’empêchait pas forcément de dire des choses horribles, faisait se retourner les langues bien des fois, avant de cracher un venin. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Malheureusement pour tout le monde.

Aussi, lorsque les RS ont débarqué dans nos vies et sont devenus la panacée de tous les maux, ou ce qu’ont pensé bcp être une révolution, je ne pense pas que la plupart des gens auraient parié sur la tournure et les dérives, que tous ces réseaux et cette nouvelle manière de communiquer allaient engendrer.

Bien sûr, on y a surtout vu tous les avantages et en bons consommateurs, un nouveau moyen de faire plein de choses sans bien réaliser les retombées que cela pouvait engendrer. Je veux parler par exemple, de celles et ceux qui ont utilisé ce magnifique joujou high-tech pour tromper leur conjoint. Ça n’a pas été des réussites à tous les coups d’après les témoignages m’étant arrivés aux oreilles, mais au contraire, une situation bien compliquée à gérer. Se rencontrer plus facilement avec ce nouvel outil pour tromper sa femme ou son homme, si ce fut une révolution pour bcp, annonça également bien des problèmes et des drames à gérer.

Je veux en venir ici sur le maîtrise des nouvelles technologies. La manière dont les grandes entreprises telles que FB, amazon et bien d’autres, allaient pouvoir s’en servir pour faire du pognon. Et on en arrive au sujet de ce post.

Les grands cerveaux ont tout de suite compris que rendre adictes les gens grâce ou à cause de ces technologies en leur faisant croire qu’ils avaient un certain pouvoir, pouvait être très profitable pour elles. Encore pour cela, fallait-il les rendre fidèles et trouver les moyens de les appâter… et quoi de mieux que de les « valoriser » dans un monde de victimisation à outrance. Trouver des moyens pour leur donner l’impression d’être importants, voire indispensables, le tout, sans le moindre risque d’être démasqués puisque sous couvert d’anonymat certifié.

Comment rendre esclaves une poignée de fidèles pour convaincre tous les autres et en faire leur fer de lance, voire, LE nouveau moyen de communiquer. Même s’ils ne pensaient sans doute pas si loin, tous ces grands cerveaux sont parvenus à leurs fins, sans la moindre difficulté. En touchant les egos, en promettant une place visible au sein d’une société rendant invisibles nombre de personnes laissées pour compte…

Arrive le jour ou un illuminé bienpensant se dit que pour vendre, il faut reproduire le bouche-à-oreille en faisant mieux que ça. En donnant un pouvoir (semblant énorme pour certains) à cette couche de la société sans commune mesure. Un moyen de s’exprimer. Sans filtre, sans avoir passé un examen de conscience ou scolaire, quel qu’il soit, mais juste en leur donnant la possibilité de s’exprimer comme bon leur semble. Ajoutez à cela, un environnement social compliqué, une liberté de plus en plus muselée mine de rien, des politiciens auxquels plus personne ne croit, et cette possibilité de s’exprimer sur des RS devient le moyen d’exister, de se rebeller, de s’exprimer, de se plaindre. Mais également de dénoncer, d’accabler, de harceler, de critiquer, de détruire aussi pour les cas les plus extrêmes.

Le chemin était damé pour introduire un système de commentaires afin d’évaluer des produits, faire bouger les algorithmes et rendre addictifs ces nouveaux modes de communication. Regardez Trump. Pour ma part, j’ai été très choqué que l’ensemble de la planète, et à fortiori, que les dirigeants de ce monde prennent au sérieux ses tweets, adhèrent à ce moyen de communiquer sans émettre la moindre réflexion à ce sujet, alors qu’on nous noie de paperasse pour des broutilles ou nous rappeler que l’on doit 5 centimes à l’État.

Mais c’est un fait et pas des moindres qui démontre l’ampleur du problème et ses limites.

Ainsi donc les commentaires pouvaient commencer à s’émanciper… les bons et les un peu moins enjoués, mais aussi les haineux, les racistes et les homophobes. Tous ceux pour qui quelque chose aura dérangé leur hôte. Qu’il s’agisse de jalousie, d’envie, de délit de sale gueule ou de belle gueule, de frustration ou de manipulation.  Toutes les possibilités que je traiterai dans les prochains posts que je vous invite à suivre.

Nous nous arrêterons tout spécialement sur ceux, étant dédiés aux livres sur amazon, puisque c’est quand même ce qui nous intéresse ici.

Je vous laisse sur cette dernière réflexion.

Puisque vous êtes ici, découvrez cette belle histoire de garçons grâce à mon dernier roman qui semble beaucoup plaire aux lectrices et lecteurs :

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :