Les délires du Docteur Kiki Lanouille

Question de Zizi Roby où lorsqu’on complexe ou se sent coupable de ne pas pratiquer la pénétration…

Bonjour docteur KikiLanouille, je lis assidument vos questions réponses mais surtout vos conseils, et même si l’on vous traite de dingue par moment, je trouve que vous êtes le mec le plus franc lorsqu’il s’agit de parler de Q. Sans détour, vous répondez aux questions qu’on vous pose et surtout, vous n’avez pas peur de vous mouiller… Voici ma question : J’ai trente et un ans, je suis plutôt mignon, je vis avec un ami depuis plus de trois ans qui est à tomber, mais nous n’avons comme sexualité que le frottement de nos deux sexes et ça semble nous combler. En tout cas, mon partenaire ne se plaint pas et pour ma part, j’avoue avoir toujours été attiré par ce genre de pratique. À me demander si je n’ai pas été un chien dans une vie antérieure… mais trêve de plaisanterie, je viens par ces mots vous demander si mon ami et moi ne risquons pas de nous lasser ou pire, de nous perdre en ayant une telle pratique. (Nous aimons aussi nous sucer)

Je m’appelle zizi Roby

Merci, ô à toi beau zizi Roby !

Image by André Santana AndreMS from Pixabay

Salut Roby, votre pratique sexuelle est une pratique qui en vaut une autre. Vous avez ce qu’on appelle : des relations sexuelles exclusivement génitales. Vous êtes considérés comme des « side », des mecs qui n’affectionnent pas forcément la pénétration.

Ce qui veut dire que vous pouvez vous frottez la nouille l’une contre l’autre jusqu’à l’orgasme tout en vous embrassant et en vous caressant. Ce qui peut être plus qu’excitant. La pénétration est quelquefois trop mécanique et synonyme de clichés malsains. Il faut savoir que plus de 50% près de 60% en fait, ne sont pas attirés par cette pratique. Surtout le couples. Cette pratique est en fait souvent assimilée aux premières rencontres, comme s’il fallait à tout prix, montrer de quoi on est capable… comme si pénétrer était synonyme de virilité et de puissance.

Je sens un souci de lassitude mais aussi de manque de crédibilité face aux autres pratiques sexuelles. Dis-toi, Roby, qu’il n’y a pas de mauvaises ou de bonnes pratiques. Il n’y a que ce qui nous plaît et nous fait grimper les rideaux. Ton complice et toi-même éprouvez apparemment le même désir et les mêmes besoins, semble-t-il. Où est le problème ? Y a-t-il un arbitre qui va vous mettre un carton rouge parce que vous baisez comme ça plutôt qu’autrement ? Je ne pense pas que vous invitiez toute une équipe de foot dans votre lit, quoi que….

Continuez donc à vous frottez, vilains cabots obsédés par vos zizis, et ne manquez jamais une occasion de jouir. On n’a qu’une vie ne l’oubliez pas et elle est courte !

Redis-moi si ça s’arrange. Je te souhaite plein d’orgasmes, express ou longs, peu importe du moment que tu sois heureux avec ton Loulou.

Pour t’émoustiller, tu peux lire ce livre « Sexe Thérapie », tu vas trouver bien des réponses à tes questions…

Cet article vous a plu ???? N’hésitez pas à faire comme Zizi puceau et à poser votre question. Je vous rappelle ici que nous sommes dans l’absurde et l’humour tout en traitant de sujets questionneurs, sérieux ou un peu moins sérieux, voire drôles, afin de parler de tout ce qui touche à nos zizis avec légèreté. Vous pouvez nourrir d’ores et déjà poser vos questions délirantes ou sérieuses, le docteur Kiki Lanouille tentera de vous donner une réponse folle ou sérieuse et la publiera. Abonnez-vous à ma newsletter pour être au courant des publications de ce blog.

Pour plus d’histoire de zizis, réjouissez-vous et découvrez mon dernier roman ainsi que mes nombreux ouvrages d’histoires d’hommes parues :

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :