Humour et sexe sont-ils compatibles ?

Photo de cottonbro studio sur Pexels.com

Sujets sensibles et à discussion que ces deux mots n’étant guère compatibles pour beaucoup…

Nous avons la chance à https://www.ecueileditions.com/ d’avoir la même façon de voir les choses pour beaucoup de sujets et des sujets sensibles aussi explosifs que la vision du sexe et de l’humour en font partie.

Si Neil est bien plus sur la réserve que moi et Didier sur le sexe, nous nous plaisons à débattre sur ces sujets lorsque nous avons une petite réunion de travail, non sans charrier notre collègue pudique mais rassurez-vous, Neil a beaucoup d’humour ce qui le sauve de nos pièges et notre curiosité un peu envahissante quelquefois disons-le !

Lors de l’une de ces réunions et il n’y a pas de ça très longtemps puisque nous discutions de ma publication « Coloc, sexe et macarons » qui est en plein dans le sujet, nous nous sommes penchés sur le fait que bcp de gens ne sont pas très à l’aise avec l’humour lorsqu’ils font l’amour. Si cela nous fit sourire, nous imaginant chacun en train d’entreprendre un bellissime amant au lit ou ailleurs, cela nous fit également réfléchir… Car en y regardant de plus près et rien qu’en nous remémorant quelques souvenirs de plans Q ou de quelques relations, nous nous sommes rendu compte qu’à nous trois, nous avions vécu les mêmes choses et pouvions tirer le même constat : à savoir, que bien des mecs ont de la peine à jouir en riant. Ou à rire tout en jouissant c’est selon.

Est-ce un manque d’assurance, un complexe, une mauvaise estime de soi, une éducation stricte, une religion leur interdisant tout plaisir, un manque de connaissance, un état d’esprit, un caractère, un esprit compétitif maladif, un culte à la performance, et j’en passe et des meilleures…

Après réflexion, nous en avons tirer la conclusion que c’était avant tout un manque d’ouverture d’esprit et d’assurance. Une discipline à ne pas prendre à la légère pour faire bonne impression… Bref !

Alors que pour bcp malheureusement rire dans ces moments ou sourire se veut déplacer et perturbant, il y a de temps à autres des rebelles, des insoumis au diktat de la performance et du rendement, des rêveurs prenant la vie comme elle vient, qui ne se laissent pas impressionner par ce besoin d’être performent dans tout et pour tout. Des rêveurs, oui. Et je suis tellement heureux d’en faire partie. Du reste, mon Loulou n’en est que plus heureux de pouvoir rire de tout, y compris de nos attributs et de nos couacs… tous nos couacs… Cela justement, nous permet d’aborder des petits incidents avec le sourire et le cœur léger, sachant qu’il n’y aura de conséquence qu’un souvenir mémorable dont nous nous souviendrons bien plus longtemps que lors d’un acte sexuel avec manuel et chrono en main pour remplir tous les critères…

Vous l’aurez compris les Loulous, nous sommes un peu des délurés à https://www.ecueileditions.com/ mais nous pensons que l’humour fait partie de la vie pour la rendre plus supportable lorsqu’elle se veut difficile.

Nous avons tous des parcours de vie, beau, flamboyants ou tragiques, à nous de rendre plus léger certains passages douloureux quitte à être pour un moment un clown triste mais un clown et même si ce n’est pas la panacée aux maux de l’existence. Mais un rire peut en déclencher un autre qui va en déclencher d’autres et au final, peut-être amener à passer des caps plus facilement que si nous nous morfondions dans un coin du monde, nourrissant des regrets et et de l’amertume…

Nous nous retrouvons dans les valeurs comme dit toujours Didier… Nous tous, les gens et si vous regardez un peu plus attentivement vous verrez que vos amis proches ont le plus souvent une même approche de la vie, des valeurs identiques aux vôtres et un humour similaire.

Alors souriez et pour les sceptiques, la prochaine fois que vous tenterez des acrobaties avec un nouveau Loulou, tentez l’humour, vous verrez, ça détend et tend ce qu’il faut être tendu. Ça fait du bien et ça permet une approche du sexe bien plus cool qu’avec un butor pétri de carcans et de schémas tout tracés.

Pour cette raison, un texte comme celui ci-dessous peut être utile car il ne fait pas la propagande du sexe pour reprendre les mots de certains dictateurs de ce monde, mais démontre au contraire avec tendresse, que le sexe peut être un moment magnifique et apporter un bien-être et une assurance dont bien des gens ont besoin… et encore plus aujourd’hui ne pensez-vous pas ?

Profitez de mon dernier bébé au prix #promo tout le week-end. Comme si ça suffisait pas, un autre roman court (Never Forget You) est en promo au même prix, le tout, avec plein de sensualité et de tendresse… Profitez-en c’est Noël…À découvrir ici : 

EXTRAIT :

                                   Coloc, sexe & macarons                        

Je ne sais pas si mon contrat d’apprentissage en entreprise chez ce patron fut le fruit du hasard, un incroyable coup de chance ou une destinée toute tracée. Ce que je peux affirmer en revanche, c’est que ma passion pour les macarons me dirigea vers des artisans plus que d’autres. Je ne pouvais pas mieux tomber que dans cette petite entreprise, le patron étant un spécialiste hors pair de ces petits gâteaux aux amandes si populaires. J’avais choisi et trouvé cet emploi pour intégrer le monde du travail et obtenir mon CAP pâtisserie sur deux ans avant tout pour cette raison. Si ma passion pour ce péché mignon n’avait pas été si forte, jamais je n’aurais vécu pareille expérience. Et je parle ici d’expérience humaine… En particulier un moment clé m’ayant permis de devenir un homme en vivant ma première expérience sensuelle.  

 À chaque fois que j’y repense, je me demande si ce choix professionnel n’a pas été déterminé pour n’en arriver que là : à ce moment crucial de la vie du jeune homme que j’étais.                         

Mon boss ayant tout orchestré pour que cette première fois soit mémorable, il m’envoya avec une collègue aller chercher du matériel dans une salle où il organisait de temps à autre des repas gastronomiques très VIP.

J’arrivais à la fin de mon contrat et mon chef commençait à désespérer quant à ma disposition à enfin franchir le pas. Il faut dire que je n’étais guère réceptif à certaines questions d’ordre intimes qu’il me posait. Même sous le ton de l’humour, j’arrivais à esquisser ses remarques en voulant à ma vertu.                         Fred avait une particularité. Même s’il était sévère avec nous, il tenait à ce qu’après notre formation chez lui, nous ne soyons plus puceaux pour ceux qui l’étaient en arrivant dans sa boîte. Je ne parle ici que de garçons bien sûr. Il ne se serait jamais permis ça avec les filles et qui plus est, je ne crois pas qu’il ait eu une seule apprentie jusqu’ici…                         

Je ne sais pas comment il arrivait à deviner qui  l’était de ceux qui avaient déjà franchi cette étape, mais  ce qui est certain, c’est qu’il le repéra aisément dans mon cas. Et pour cause, j’étais si mal à l’aise lorsqu’il venait sur le sujet, que ça ne pouvait que sauter aux yeux.                         

C’était le dernier moment pour lui, malgré mes réactions si peu enthousiastes, de remédier à ce qu’il n’avait pas réussi à faire durant ces deux années passées à ses côtés. Deux années à subir ses irritations lorsqu’il était contrarié, son humour décalé, sa bonhomie et sa sympathie, car Fred est quelqu’un de très jovial et bienveillant sous ses airs de teigneux.                         

Notre collaboration professionnelle était harmonieuse, mais ce qu’il ne savait pas et que je me veillai à ne pas dévoiler par un geste malheureux ou un mot qui dérape, c’est que pour ma part, j’aurais adoré pouvoir transformer cette collaboration en colocation dans son appart où il vivait apparemment seul mais nous n’étions sûrs de rien avec lui.                         

Même si je ne disais pas grand-chose sur moi et devais paraître un peu coincé côté braguette, j’étais très au fait de mon attirance pour les garçons et à fortiori pour cet homme, me bousculant tous les jours pour me rendre meilleur et pas seulement au niveau professionnel. Au niveau humain également sa générosité pour les autres m’apportant tant à côté de ce que j’avais vécu à la maison jusque-là. Fred nous enveloppait dans un cocon rassurant où l’on s’y sentait bien. Il n’était pas regardant et donnait de sa personne sans compter. Sans attendre quoi que ce soit en retour… C’est si rare ce genre de personne et bien plus encore aujourd’hui.

Je crois que secrètement, j’étais amoureux de ce gars et ne voulais pas encore l’admettre, pensant qu’il me fallait d’abord essayer avec une fille pour être pleinement un homme. Pour être certain que cette attirance pour mes compères n’était pas une lubie mais bien plus que ça.                        

Aussi, lorsqu’il opta pour la bombe de l’équipe faisant tourner les têtes des garçons pour ce faire, je ne cherchai à aucun moment à m’esquisser, ayant le compteur dépucelage dans le rouge, vu mon âge.                                                                                                                                              

Cette histoire fait partie de notre nouvelle catégorie « Poil ô Q », une collection coquine qui pourrait vous donner chaud…

Laissez-vous emmener par Camille, un jeune homme qui n’est pas franchement précoce mais qui veut que sa première fois soit à la hauteur de ses attentes… 

Et si son péché mignon l’avait amené à rencontrer l’homme de sa vie ? Sa passion pour les macarons vont le faire choisir une enseigne plutôt qu’une autre… 

Publication le 23 décembre 2022

En précommande en version e-book au prix promo  ou gratuitement dans la bibliothèque :  

Photo de cottonbro studio sur Pexels.com

Puisque vous êtes ici, que ce sujet vous a peut-être intéressé, découvrez les deux premiers tomes publiés de cette série… Le couple y est découpé au scalpel, pour le plus grand bonheur des lectrices et lecteurs je l’espère…

S’Wonderful, une série palpitante qui va vous faire voyager et aimer la vie malgré les aléas. Une romance gay de 5 tomes qui va vous permettre de découvrir le parcours de Romain, un homme marqué par les épreuves mais se rappelant sans cesse que l’existence d’un homme est une poussière d’étoile, et qu’il vaut mieux n’en retenir que le merveilleux…

Pour vivre une magnifique romance dans une nature intacte, une histoire d’hommes au pays des ours, laissez-vous tenter par ce roman qui on peut le dire, est déjà un succès depuis sa parution…

https://www.amazon.fr/gp/product/B08NF9JLLK/ref=dbs_a_def_rwt_hsch_vapi_tkin_p1_i5

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :