Parole au Héros Mitch, héros de la Plage des Satyres

https://www.amazon.fr/gp/product/B08CSHF9YZ/ref=dbs_a_def_rwt_hsch_vapi_taft_p1_i2

Bonjour, Mitch, où dois-je t’appeler Michel ?

Mitch. Tout le monde m’appelle Mitch depuis longtemps.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un mec, la trentaine tout juste, auteur à succès et j’ai un train de vie plutôt sulfureux.

Quelle est ton histoire dans ce livre ?

Je raconte en fait ma rencontre avec l’homme de ma vie. Ce que je ne sais pas lorsque je commence à écrire le premier chapitre, c’est que ce petit con va me bouleverser au point de perdre un peu la tête.

Qu’entends-tu par bouleverser ?

Le chambard. Toutes mes convictions et mon mode de vie. Le foutoir. Je ne croyais pas vraiment à l’amour avant Curtis. Je le méprisais même, et voilà que ce petit malin arrive avec son joli petit cul et sa magnifique gueule d’ange pour me démontrer qu’il y a de l’espoir.

Qu’est-ce qui fait que tu n’y croyais plus ?

On ne va pas se raconter d’histoire, tous celles et ceux qui liront cet interview savent pertinemment qu’il y a peu de chance que ça nous tombe dessus. Je parle du vrai, du grand, du seul vrai amour.

Tu peux l’affirmer aussi clairement parce que tu es le héros d’un livre. Crois-tu que dans la vraie vie ce soit aussi facile ?

Est-ce que c’est toi qui as écrit le livre ou quelqu’un d’autre ? Tu es le mieux placé pour savoir que ce n’est ni facile dans ce roman comme dans la vraie vie.

Comment as-tu accepté enfin de te laisser apprivoiser ?

Je n’ai pas eu le choix. Tu l’as fait si craquant, ce petit mec, que je n’ai pu que tomber amoureux. En plus de ça, il est sexy à souhait. Je ne pouvais pas faire autrement.

Et son passé trouble ?

Un détail. Même si je le découvre au fil des pages, je ne vis pas avec son passé, mais dans le présent.

Pourtant c’est bien ce même passé qui le fait fuir, de peur de te décevoir ?

Parce que tu trouves que tu m’as rendu plus courageux dans cette histoire ? J’ai autant la pétoche de mon passé, de ce que cache mon enfance, que Curtis à peur de ses démons. On a tous nos démons, pas vrais ?

Oui, en effet.

Et toi plus que quiconque sait de quoi je veux parler. Du reste, c’est très malin de nous utiliser pour exorciser tes psychoses.

Ce n’est pas de moi qu’on parle, mais de toi, Mitch ! Penses-tu que toutes tes nuits délurées et sulfureuses t’ont apporté quelque chose ? Je veux dire par là, as-tu des regrets ?

Pas le moins du monde. Je crois qu’on a tous des passages difficiles dans la vie. Des hauts et des bas.

C’était quand-même plus de l’autodestruction qu’autre chose avec les quantités d’alcool et de drogues que tu ingurgitais avant de t’envoyer en l’air avec le premier venu ?

Peut-être bien, oui Et c’est Curtis qui m’a fait prendre conscience de ça. C’est grâce à lui si je peux répondre à tes questions.

Qu’est-ce que tu aimes le plus chez un homme, hors sexe ?

J’aime tout. Mais j’aime tout chez Curtis, pas chez tous les hommes. J’aime la franchise et la manière de régler nos problèmes. Rien à voir avec les femmes. On est beaucoup plus direct et on en vient vite aux mains, d’accord, mais une fois réglés nos problèmes, on se sent bien mieux et on peut repartir ou non sur de bonnes bases.

Tu le penses vraiment ?

Oui, je crois que c’est une singularité plutôt masculine. Pas tous, bien sûr, mais beaucoup. Quoique, avec les réseaux sociaux et les mails, on a un peu perdu la notion de communiquer autrement que par des messages cinglants et sans vraiment beaucoup de sens.

Là, tu émets une critique sur notre époque et tu veux me faire plaisir… Justement, que penses-tu de notre époque en tant qu’homme aimant les hommes ?

Je pense qu’on pourrait avoir une vie heureuse pour beaucoup d’entre nous, mais que la pression sociétale est encore très présente, quoi qu’on en dise. Il n’y a qu’à voir le taux de suicides des jeunes…

Penses-tu qu’on puisse aimer deux ou plusieurs personnes à la fois ?

Oui, je le pense vraiment. Du reste, David, mon ex est toujours dans mon cœur alors que j’aime Curtis. J’ai beaucoup de peine à comprendre ces déchirements et ce besoin de tout casser alors qu’on a vécu et peut-être que l’on vit encore de très bons moments avec des ex.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Que le livre continue de marche comme c’est le cas jusqu’ici. Que les lectrices et lecteurs grattent un peu plus le vernis sulfureux de cette histoire et une suite. Y paraît qu’il y a pas mal de lecteurs qui l’ont demandée, tu confirmes ?

Oui, je confirme. Et je peux déjà dire que je te retrouverai bientôt pour justement et comme tu le dis si bien : gratter un peu plus le verni de ta vie et celle de ton homme.

Version PDF rien que pour vous…

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :