Dans les coulisses du crâne d’un auteur et ses projets… Le roman « Lune de Fioul »

Découvrez le premier extrait de ce roman en pleine écriture. Plein d’humour, l’émotion sera également au rendez-vous, j’y veillerai… mais disons-le tout net, ces deux lascars que sont Connor et Ryan risquent de vous faire sourire voire rire et pleurer en de nombreuses occasions… Ou comment deux opposés peuvent s’apprivoiser et pourquoi pas s’aimer…

En exclu, un petit extrait de ce nouveau projet en cours… La magnifique couv real de Samantha et dont je suis si heureux qu’elle puisse illustrer aussi bien cette histoire…

LUNE DE FIOUL

Résumé :

Tout oppose Connor et Ryan. Leurs aïeux républicains pour l’un, loyalistes pour l’autre, leur métier, l’un biologiste-acousticien sous-marin œuvrant pour Greenpeace et mesurant les bruits pour mieux comprendre l’impact humain sur les cétacés ; l’autre géophysicien et faisant du bruit pour trouver des filons pétroliers sous-marins. L’un étant battis comme un catcheur et l’autre presque androgyne… appelé l’elfe rouge par ses opposants.

Lorsqu’ils sont embarqués sur le bateau sismique offshore « Nebulla », afin d’évaluer les potentielles nuisances pour l’un si jamais l’autre devait confirmer un filon, l’antagonisme qui les oppose va s’affirmer.

Devant partager la même cabine pour le pire comme pour le meilleur, chacun devra y mettre du sien pour comprendre l’autre. Cupidon pourrait bien les frapper en plein cœur et les emmener dans une Lune de fioul improbable.

EXTRAIT :

Tout le monde est à bord du « Nebulla » ou presque, un bateau sismique offshore servant à envoyer des vibrations acoustiques pour trouver des filons pétroliers sous-marins. Trois géophysiciens sont à bord, des techniciens et ingénieurs de plateformes ainsi qu’un représentant de la compagnie pétrolière britannique EnCore Oil. Tous convoqués et invités à faire ce petit voyage de quinze jours sous la houlette de Greenpeace, afin de se rendre compte de l’impact qu’ont leurs recherches de filons sur la faune.

Un géophysicien en particulier sort du lot. Il s’appelle Connor. Connor Mc Gyver, ça ne s’invente pas. S’il est aussi débrouille que ce personnage de série, il est avant tout un des meilleurs flaireurs de filons pétroliers en mer du Nord. Il est du reste payée grassement par la compagnie pétrolière l’ayant embouché pour s’assurer qu’il n’offre pas ses services ailleurs.

Le gisement de Catcher sur la côte Est de l’Écosse en 2010, c’est lui qui en fut le principal responsable. Un filon très lucratif pour la compagnie. Le gouvernement britannique venant d’autoriser de nouveaux forages pétroliers et gaziers en mer du Nord, dans le cadre d’un accord avec le secteur des hydrocarbures qui prévoit néanmoins des mesures pour baisser son empreinte carbone, Greenpeace ne lâche pas l’affaire, s’opposant totalement à d’autres forages en mer afin de préserver la faune sous-marine.

Connor secoue la tête en regardant sa montre, il alpague le capitaine devant ses collègues :

— Bon, on attend quoi, bordel ! s’emporte-t-il, en lui jetant un œil sombre.

Le capitaine sourit, le regarde un peu de biais avant de consulter les autres regards :

— Ils ne t’ont rien dit ?

— Dit quoi ?

— Pour « L’elfe rouge » !

— C’est quoi cette connerie !

— Connor, parfois je me dis que tu devrais gonfler un peu plus le petit pois qui te sert de cervelle au lieu de tes muscles !

— Putain, mais qu’est-ce que tu déconnes avec cet elfe ? s’énerve-t-il, en examinant les autres n’osant le regarder en face, de peur de se faire démasquer.

— Tout le monde connaît cet emmerdeur ! claironne le capitaine, en riant sous cape.

Connor semble perdu, il lance un œil sombre à ses confrères en serrant les poings.

— Vous êtes au courant ? Tous au courant ?

Un hochement de tête général le fait se sentir très seul.

Mike, son collègue direct travaillant avec lui vient poser sa main sur son épaule :

— Bonne chance avec cette teigne !

— Comment ça ? Quelle teigne ?

— Tu verras. Mieux vaut ne pas te gâcher la surprise. En plus, d’après ce que je vois sur le plan, t’auras tout le temps de faire sa connaissance puisque tu vas partager ta cabine avec lui !

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :