Les délires du Docteur Kiki Lanouille

Question de Zizi Mob où lorsqu’on manque d’assurance en soi et qu’on se dit qu’on va rester précoce à vie…

Salut Lanouille, j’vais pas me leurrer, j’ai un problème que tu ne pourras sûrement pas résoudre, mais que tu pourras alléger j’espère un peu par l’humour que tu sais employer dans tes chroniques… Voilà, j’suis un vrai de vrai. Un pur précoce et je n’arrive pas à m’améliorer. Chaque fois que je suis avec un nouveau p’tit copain, il n’a pas le temps d’enlever son slip que j’ai déjà tâché le mur ou déchargé dans mon caleçon. J’en ai marre ! On m’appelle Mob.

Zizi Mob

Merci, ô à toi beau zizi Mob !

Image by André Santana AndreMS from Pixabay

Eh bien ça pour de la franchise c’est de la franchise. C’est rare qu’on puisse s’en payer une aussi belle tranche. Même avec ses meilleurs amis, et je t’en remercie. Comme tu le dis si bien zizi Mob, tu es un vrai de vrai. Un pur et dur. Mais dis-toi, et désolé de casser certaines de tes idées reçues et je ne fais pas dans la pitié, que tu n’es pas seul dans cette situation. Dis-toi même qu’il y en a qui n’ont pas même le temps d’emmener leur Loulou chez eux qu’ils ont déjà juté dans leur jean.

Bien sûr, je vais répéter des p’tits trucs banals du genre : de te branler avant ton rencard. D’y aller le plus doucement possible, de contrôler ta respiration, de te planter des aiguilles dans les joues pour contrôler tes émotions, de suspendre un rocher de 25 kg autour de ton beau zizi pour non pas l’allonger, mais l’alléger de toute la pression que tu lui fais subir…. De courir 15 kilomètres avant de te lancer pour canaliser tes pulsions. Marcher sur des braises pieds-nus, te plonger dans un bain de glaçons durant de longues heures, etc, etc, etc…

Cela prouve en tous les cas que tu es un jouisseur. Un vrai. Et que tu en as dans les noisettes…

Bon tu me diras, ça n’arrange pas tes affaires… Mais comment faire alors pour retarder au moins de quelques secondes la giclée s’annonçant ?

Eh bien dis-toi que lorsque tu auras déjà trouvé une personne en qui tu peux avoir totalement confiance et avec qui tu as envie de faire un bout de chemin ensemble, ce sera déjà un pas vers la solution de ton problème qui deviendra votre « problème ». S’il éprouve des sentiments pour toi — attention je ne te parle pas de venir pousser la chansonnette sous ton balcon tous les soirs — il y aura fort à parier que vous soyez assez forts pour surmonter ce problème car quand on vit avec quelqu’un et peut-être n’y avais-tu pas même songé, on a tout le temps de prendre le temps. Qu’on explose en trois secondes ou cinq minutes, peu importe, car on a toutes les nuits pour recommencer mais surtout, de nombreuses autres occasions de folie en perspective et ça, c’est un atout qui fait vraiment pencher la balance. Il n’y a qu’en pratiquant qu’on apprend vraiment. Et le fait de le faire et refaire avec quelqu’un qui t’aime et si possible, qui ne t’intimide pas trop, ne peut qu’être bénéfique pour cette quête et ton équilibre. N’oublie pas que c’est avant tout un manque de confiance en soi lorsqu’on a ce problème. Bon, OK, ça peut être physiologique mais c’est beaucoup plus rare. C’est le plus souvent un manque d’assurance, du reste, la plupart des puceaux éjaculent très vite tant ils ont des doutes plein la tête sur leurs talents de performeur du Q. Relâche un peu la pression, ne te réfère surtout pas à des pornos qui ne reflètent pas une relation sexuelle, mais plutôt une acrobatie et et une mécanique un peu trop bien rodée pour être vraie et crédible. Eux aussi ont des couacs, crois-moi, ils n’arrivent pas toujours à se retenir et doivent faire plusieurs prises sur plusieurs jours pour une seule scène… Mais si tu fais l’amour, vraiment l’amour avec un homme qui te respecte et qui t’aime, la confiance qu’apporte cet amoureux dans le couple, et ce, que ce soit à tous les niveaux et dans bien des domaines, est le meilleur pansement capable de guérir ton émotivité, car ce n’est que çà ton problème, zizi Mob, ne l’oublie pas. Ce qui fait déjà de toi, un être adorable et hypersensible. Sois-en certain.

Alors jouis, jouis et re-jouis, ce n’en sera que meilleur pour ton moral. Explore ton corps et tes zones érogènes en maintenant un dialogue sans tabou avec ta moitié et vous y arriverez ensemble.

Et si vraiment cela ne devait pas s’améliorer, alors là, tu pourras aller consulter un sexologue afin d’exposer ta problématique. Il saura sans doute te donner des petits trucs pour t’aider. Tu sais, dans le sexe c’est comme dans tout, des fois on a juste besoin de la bonne personne nous tendant la main pour prendre confiance en soi et aller de l’avant.

Redis-moi si ça s’arrange. Je te souhaite plein d’orgasmes, express ou longs, peu importe du moment que tu sois heureux avec ton Loulou.

Pour t’émoustiller, tu peux lire ce livre « Sexe Thérapie », tu vas trouver bien des réponses à tes questions…

Cet article vous a plu ???? N’hésitez pas à faire comme Zizi puceau et à poser votre question. Je vous rappelle ici que nous sommes dans l’absurde et l’humour tout en traitant de sujets questionneurs, sérieux ou un peu moins sérieux, voire drôles, afin de parler de tout ce qui touche à nos zizis avec légèreté. Vous pouvez nourrir d’ores et déjà poser vos questions délirantes ou sérieuses, le docteur Kiki Lanouille tentera de vous donner une réponse folle ou sérieuse et la publiera. Abonnez-vous à ma newsletter pour être au courant des publications de ce blog.

Pour plus d’histoire de zizis, réjouissez-vous et découvrez mon dernier roman ainsi que mes nombreux ouvrages d’histoires d’hommes parues :

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :