Extrait inédit du roman « Sexe Thérapie »

EXTRAIT INÉDIT

Première consultation

Jason les ausculte méticuleusement du regard passant de l’un à l’autre. Émile est assis sur la chaise, les doigts entremêlés et la jambe battant la mesure. Il a l’air renfrogné pour ne pas dire enragé. Doug semble détendu, jambes écartées et bras croisés sur sa poitrine, il sourit à Jason, un petit air de vainqueur dans le regard.

Aucun mot n’est émis durant de longues minutes avant que le sexologue ne se lance :

— Vous avez franchi le pas ? Un bon point.

— C’est pas mon idée ! se révolte Émile d’un ton glaçant. J’voulais pas venir si vous voulez le savoir !

— Oui, Doug m’a dit que ça poserait problème…

— Ah, bon ? Et qu’est-ce qu’il a dit d’autre, le grand Doug ? demande-t-il, sans regarder son compagnon.

Jason sent un profond malaise tandis que Doug lève les yeux au ciel. Il laisse passer un peu de temps avant de répondre sans quitter des yeux Émile qui au passage, lui plaît plutôt bien physiquement.  Ses grands yeux verts, sa tignasse noire en bataille, ses lèvres charnues et pulpeuses, ses doigts qu’il tort comme s’il avait peur de les montrer à ce professionnel dont il semble se méfier. Le thérapeute y voit un beau défit en ces deux oiseaux. Il se dit que ce n’est pas gagné, mais que les séances risquent de les amener dans des retranchements qui pourraient être intéressants et riches en rebondissements. Sous ses airs de bad boy, Émile semble à priori un garçon secret et réservé ; même s’il cache sa personnalité il ne peut éluder certains détails que Jason relève avec amusement.

— Je ne sais pas si c’est le grand Doug, Émile, mais je trouve plutôt flatteur qu’il fasse la démarche de venir ici avec toi ! Oh, pardon, ça te dérange si on se tutoie ?

— ….

— Je prends ça pour un non. Tu peux me tutoyer aussi, on doit avoir le même âge tous les deux.

— Bien sûr que tu vas trouver ça bien ! Surtout pour ton porte-monnaie ! l’agresse-t-il, en s’essuyant nerveusement le nez et en baissant les yeux.

— Je n’ai encore rien demander. Mais ce serait une erreur de ma part, en tant que professionnel, de ne pas vous faire payer cette consultation…

— Pfft ! ne peut s’empêcher de soupirer Émile en secouant ses babines. On croirait entendre le docteur Ruth !

— Tu la connais ? Ce n’est pourtant pas tellement de notre génération…

— Bien sûr que je la connais ! s’énerve-t-il, en se soulevant de sa chaise pour s’installer autrement.

— Tu savais qu’elle avait été éclaireuse et tireuse d’élite dans la Haganah ?

— La quoi ?

— La principale armée secrète du futur État d’Israël.

Émile reste silencieux et ne sait pas quoi répondre. Il se demande juste pourquoi est-ce qu’il lui raconte ça, puis décide de revenir à ce pour quoi ils sont là :

— Ça ne t’a pas échappé qu’on est deux mecs, j’espère ? précise Émile, un petit sourire narquois au coin des lèvres.

— Y a pas de souci, j’ai de nombreux couples gays dans mes patients.

— Bon ! Qu’est-ce qu’on fait là ? demande-t-il, en se tournant vers Doug et en éludant cette précision qui ne lui fait ni chaud ni froid.

— Tu le sais bien, Milou !

— Ah ! Et arrête avec ce surnom débile ! ne peut-il s’empêcher de le rabrouer sèchement.

— Mais…

— J’en ai marre de tes machinations ! Qu’est-ce que vous voulez savoir, docteur Ruthon ? Si on baise encore ? C’est ça ? C’est pour ça que ce grand con est venu frapper à votre porte ! s’emporte-t-il, en se levant de sa chaise et en s’approchant du bureau du thérapeute.

— Je ne le vois pas vraiment sous cet angle ! se défend Jason, en reculant un peu avec sa chaise à roulettes pour mieux le contempler.

Il remarque qu’il est sacrément bien bâti. Musclé comme un athlète. Il ne le laisse pas indifférent. Malgré sa hargne, il se dit qu’il représente un beau chalenge et qu’il va finir par fendre sa carapace.

— Ah, bon ! Et sous quel angle donc ? On dirait que tu parles de positions ! se défend Émile, en posant ses mains sur ses hanches.

Doug est de plus en plus mal à l’aise. Il fait de grands yeux au sexologue, désolé pour lui de ce comportement agressif. Il veut se lever lorsque Jason se dresse pour faire face à Émile sans le quitter des yeux :

— Je ne sais pas de quelle position tu veux parler, mais moi, si j’avais un copain qui fait tout pour sauver l’amour qui nous unis, j’en serais plus que flatté. Je serais vraiment touché par ce geste.

Émile se rebiffe en faisant un pas en arrière. Il touche sa chaise de son mollet poilu, ses shorts moulent à merveille ses puissantes cuisses que Jason ne peut s’empêcher d’admirer. Ce dernier fait mine de ranger son bureau en déplaçant des objets comme s’il allait clore ce rendez-vous. Émile l’observe un moment. Ses yeux se posent sur ses doigts habiles. Il inspire profondément, secoue la tête en soupirant et se laisse tomber sur sa chaise. Doug pose sa main sur la sienne et la serre fort pour le remercier. Émile ferme les yeux avant de retirer sa main. Jason se rassoit et les fixe sans cligner des yeux :

— Je comprends qu’il veuille tout faire pour sauver votre couple, Émile.

— Tsssit ! Qu’est-ce qui me prouve que t’y connais quelque chose aux histoires de mecs. Si ça se trouve, tu n’écoutes que des vieilles folles hystérique botoxées jusqu’au nombril ! vomit-il, en haussant les épaules.

— Ça ne m’empêche pas d’apprécier un beau gars quand je le vois. On n’a pas besoin d’être gay pour ça ! se rebiffe Jason, pour lui fermer son clapet. Et tu m’as l’air plutôt mignon. T’en es conscient j’espère ?

— C’est quoi ce genre de réflexion ? Une technique de drague ? Vous m’avez fait venir ici tous les deux pour me baiser ? C’est ça ?

— Je ne pensais pas aller si vite en besogne, mais si tel est ton désir, c’est quand tu veux ! ne peut s’empêcher de plaisanter Jason, sous les regards questionneurs et rebelles de Doug, un peu inquiet de la tournure des choses et se demandant bien de quel bord cet apollon de toubib carbure.

— Ouais, c’est ça !

— Même si c’est avec ton compagnon que tu devrais faire l’amour, pas avec un inconnu, relève Jason, en écartant les bras et en se laissant tomber contre le dossier de sa chaise.

— Mais…tente-t-il de riposter, un peu désemparé. Ce n’est pas que moi le problème !

— Je n’en doute pas, Émile !

Doug veut se rebeller et se défendre mais Jason lui fait signe de se taire d’un geste de la main, ce qu’il fait en baragouinant dans sa barbe de trois jours quelques remontrances :

— Je… je n’en peux rien si le matin, dès le réveil, ce con branle la queue et crie sa bonne humeur ! s’énerve Émile d’un ton plein de reproches. On… on dirait un chien !

— Et ça te pose problème qu’il soit heureux de si bonne heure ? Moi, ça me flatterait.

— Je te le donne en pension si tu veux ! ne peut-il s’empêcher de vomir, en se mordant la lèvre inférieure.

Doug est blessé mais il ne montre rien. Jason l’a perçu, il lui lance un coup d’œil réconfortant.

— Chiche !

— Tu… tu fais chier ! Il veut tout le temps baiser. Je ne suis pas une machine. J’ai envie d’être un peu tranquille de temps à autre ! se rebelle Émile, en lançant un regard incendier à Doug.

— Ça fait des mois que je te laisse tranquille, Émile ! ne peut se contenir l’accusé, blessé par ses propos.

Il aurait envie de l’étriper.

— Mais…Tu m’emmerdes avec ça !

— T’as plus envie de moi, c’est ça ? Dis-le si c’est le cas ?

— N’importe quoi. Arrête de tout ramener à toi !

— Mais alors quoi ? Quel est le problème ? Parle, nom de Dieu !

— Mais y a pas de problème ! C’est juste…

— C’est juste que quoi ?

Doug ne lâche pas l’affaire. Il tient son os et est bien décidé à le ronger dans sa globalité pour avoir les réponses à ses questions.

— Vous m’emmerdez tous les deux. J’me tire !

Résumé

Doug et Émile se retrouvent confinés dans leur appartement lors de cette pandémie de Covid-19. N’étant plus vraiment un couple, Doug nourrit encore un petit espoir quant à leur histoire. Lorsqu’il rencontre le voisin du quatrième et découvre son activité en allant chercher le courrier, il se dit que c’est peut-être leur dernière chance. Sexologue, massothérapeute et coach de vie à ses heures, Jason est approché par Doug pour un rendez-vous afin de tenter de rallumer la flamme.
D’abord fâché et contrarié par cette proposition, Émile va pourtant y voir une opportunité de s’occuper en y mettant ses conditions sans vraiment laisser le choix à Doug. Bien que ce dernier soit contrarié et réticent à une telle machination, il accepte de jouer le jeu, mais très vite, Doug et Jason vont réaliser qu’ils nourrissent les mêmes valeurs et se vouent un respect mutuel les troublant à bien des égards.
Manipulateur hors pair, Émile va devoir pourtant donner de sa personne, Jason ayant très vite compris à qui il avait à faire et le poussant dans ses retranchements malgré lui. Ce qui semblait être un jeu au départ devient un voyage intérieur et sensuel, dont aucun des trois hommes ne sortira vraiment indemne. Les bouleversements que cela va engendrer vont les chambouler à jamais, voire changer leur vie.

Publication prévue pour le 15 octobre 2021. Déjà en précommande au prix promo :

N’oubliez pas de vous abonnez à ce blog pour être au courant des articles, concours, surprises et plein d’autres choses sur mes publications et autres…

Publié par tomhuxleyauteur

Enfant, j'imaginais déjà des histoires pleines de personnages hauts en couleurs, que je racontais à tous ceux qui croisaient ma route. Depuis lors, j'ai fait évoluer mes récits, les rendant plus complexes, et les partageant ainsi avec un public plus large. En tant que narrateur, je tire profit de mon imagination et mon sens créatif pour raconter des histoires captivantes et divertissantes. C'est tout naturellement que je me suis porté vers l'érotisme et la sensualité. Sans tomber dans la vulgarité je préfère la poésie plutôt que d'être trop explicite. Même si de nombreuses scènes torrides vous feront à n'en pas douter, avoir des sueurs. Je décris les désirs sexuels comme des personnages à part entière et je les laisse évoluer au gré des situations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :